LE VILLAGE LA CAMPAGNE HISTORIQUE METEORITE AUTREFOIS ASSOCIATIONS RECETTES EXPOSITION LIENS

Vivre au village


Figures marquantes de Bizeneuille
 
 

Recueil de poèmes

   
 
   
BILLET POUR L'INFINI
 
Il aurait voulu croire en la vie ;
Mais il n'en avait aucune envie.
Pour lui elle était trop cruelle,
Quand d'autres la voyaient si belle.
 
Que pouvait-on appeler bonheur ?
Tout désormais n'était qu'un leurre !
Que pouvait-il attendre de demain ?
Que pouvait-il attendre du destin ?
 
Une fois encore il fait naufrage,
Mais il est très loin du rivage.
Il voudrait suivre les nuages
Mais il se perd dans leurs sillages
 
Alors, il va dérivant à l'infini...!
 

REMINISCENCES - POEMES

Cte Hubert de MONTAIGNAC

 

ISBN:2-907347-36-5

 

  Figures marquantes de Bizeneuille

retour Vivre au village


 

Un héritage familial ainsi que la souffrance morale et physique ont voulu que je devienne poète.

Je fus très vite attiré par la musique, qui, elle-même, me fit rencontrer la danse classique. Après une formation de danseur et un stage au Centre Serge Lifar de Cannes, j'entrai comme danseur au Capitole de Toulouse. Entre temps, en Suisse,où je fis une partie de mes études, je découvris le dessin la peinture et la sculpture ; mais ceux-ci ne m'inspirèrent pas une passion suffisante pour que je puisse m'exprimer totalement. À la suite de mon passage au Capitole de Toulouse, je «montai» à Paris et fus engagé au Casino de Paris, pénétrant ainsi le monde du music-hall et, plus tard, grâce à ces rencontres où le destin joue son rôle, celui des cabarets. Ensuite vint le cirque Jean Richard. Parmi les costumes dont la vie nous habille tour à tour, j'avais choisi celui de Monsieur Loyal, et puis on m'avait toujours dit que j'avais une voix et que je devrais la travailler. On me présenta Henry Legay (ancien ténor de l'Opéra de Paris), avec lequel je pris des leçons, à mon avis, assez concluantes pour « monter un tour de chant ». Henry Legay, qui est aussi auteur-compositeur, me dit un jour : « D'accord, tu es un excellent interprète ; mais pourquoi n'écrirais-tu pas tes propres textes ? C'est ainsi que je me mis à la poésie, par laquelle je pouvais enfin m'exprimer et me sentir libre. D'une nature excessivement tourmentée, je trouvais l'apaisement dans l'écriture. Seuls les mots m'apportent désormais ce dont j'ai besoin.

Hubert de Montaignac

 

 
LE VILLAGE LA CAMPAGNE HISTORIQUE METEORITE AUTREFOIS ASSOCIATIONS RECETTES EXPOSITION LIENS
 

© Lartigaud